Choisissez un nom, une race, un village et venez nous rejoindre dans les aventures palpitantes de Dark Uzumaki,
un forum RPG inspiré de l'univers de Naruto !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Honk honk boss :o) [PV : Katara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gamzee Makara
petit nouveau
avatar

Grade : Garde du corps du Kazekage
Masculin
Nombre de messages : 8
Clan : Makara
village : Suna
Date d'inscription : 25/05/2015

MessageSujet: Honk honk boss :o) [PV : Katara]   Ven 23 Oct 2015 - 12:45




Honk. Je m'appelle Gamzee Makara, l'un des descendants de l'obscur, mystérieux, miraculeux et joyeux clan démon Makara. Depuis quelques années, je parcours le monde des humains, ou plutôt, des ninjas, c'est ainsi qu'ils s'appellent tous, des "ninjas" quoi que cela puisse bien vouloir dire. A mes yeux, il n'y a que des fidèles et des infidèles, rien de plus.
Je viens tout juste de me réveiller. Ma chambre se situe dans un petit appartement à Suna, où je me suis installé très récemment pour des raisons personnelles qui ne regardaient que moi et les grands subjongleurs, ancêtres et fondateurs de mon clan. Ma chambre est principalement violette, j'ai toujours adoré cette couleur, les membres du clan Makara étant tous intimement liés à cette dernière, de part la couleur de notre sang, et de nos "jutsu" comme les appellent les ninjas. Ce mot aussi m'est relativement obscur, pour moi, tout ce que je fais, c'est de la magie, c'est répandre le miracle et la joie, la foi dans le coeur des brebis égarées. Mais j'imagine qu'il allait me falloir me plier aux coutumes locales et ninjas et commencer à me familiariser avec le jargon. J'avais l'impression de reprendre mon enseignement à zéro. Cela me donnait envie de tout détruire tant cela semblait être une véritable corvée, une véritable chose à éviter, car cela va être long, très long.
Mais plutôt que de m'adonner à mes passe-temps favoris de manière excessive et intempestive, je préférais m'adonner aux plaisirs de la boisson que les personnes de la surface appellent "sake" et bien que son nom était étrange, je devais avouer que son goût était également étrange, mais miraculeusement étrange, et délicieux. Cet alcool faisait vibrer mes papilles et mes sens, ainsi que mon coeur de démon. Lorsque je buvais du sake, je me sentais ... Serein. Et tout ce que je voyais m’apparaissait un peu moins comme des choses à détruire et à décimer, et me donnais alors la possibilité d'en profiter un peu, évidemment jusqu'à ce que je détruise tout, car après tout, toutes choses existent pour être détruites de toute façon. J'avais simplement l'opportunité de profiter de choses qui m'étaient étrangères jusqu'à maintenant, et je devais avouer que leur destruction en devenait encore plus savoureuse.

Alors que je me servais une coupe de sake, je regardais ma chambre, mes décorations violettes, mes draps violets, presque tout était violet de toute façon ici. J'avais quelques statues et des icônes qui représentaient des symboles de ma religion mystique. Une pile de cornes traînait aussi à côté de mon lit, parfois, je préférais l'un à l'autre pour dormir. Les lits sont douillets et tiennent chaud, mais une bonne pile de cornes donne l'air de se reposer sur un nuage, un putain de nuage miraculeux tout droit descendu du paradis du vaste honk pour vous offrir un repos digne de ce nom. Regarder ces cornes me donnait envie de m'y jeter brièvement, mais je préférais reporter mon attention sur la coupe de sake que j'amenais à mes lèvres afin de descendre le vil élixir. Aussi tôt, ma gorge était chaude et je sentais quelque chose de miraculeux en moi. Cette sensation était toujours aussi grisante. Je fis un rapide tour dans la salle de bain, depuis que j'étais ici j'avais pris l'habitude de prendre un bain tiède ; c'était très relaxant. Une fois propre, et surtout fumant à cause de la température de l'eau, je pris soin de me sécher et d'enfiler des vêtements : Aujourd'hui était un jour spécial de ce que j'avais cru comprendre.
Un tee-shirt noir à manches courtes avec à l'avant le symbole du capricorne -d'une teinte violette évidemment- et un pantalon légèrement bouffant, noir, avec quelques ronds gris, ainsi que de petites chaussures, fines mais agréables à porter. Quelques coups de serviettes sur ma chevelure pour l'aider à sécher, et mes cheveux se dressèrent par endroit pour retrouver leur aspect habituel et en bataille tout autour de mon crâne, de mes longues cornes, et le long de ma nuque. Mes yeux étaient jaunes et luisants, tandis que mes dents, ou mes crocs d'après certains, étaient pointues, et blanches à en faire pâlir la neige. Je me fis un rapide petit maquillage, ou grimage sur le visage de couleur blanc, me donnant à la fois l'air d'un clown, mais aussi d'un prophète des grands subjongleurs, un prophète ayant cependant trois marques de griffures dans la belle peau grise de son visage. Cette pensée me fit lâcher un rire, me donnant encore plus l'air d'être complètement fou, ici, seul. Il était temps pour moi de sortir et d'aller à cette ... Réunion. J'étais de toute façon déjà en retard, mais cela en valait la peine ; j'étais parfait.









Mon appartement ne se situait pas très loin du bâtiment principal où loge et travaille généralement la kage du village, alias kazekage. Une chance pour moi, il faisait tout de même chaud dehors, et le soleil était déjà bien levé et tapait relativement fort. Une fois à l'intérieur, je déambulais dans les couloirs pour la seconde fois depuis mon arrivé dans ce village. Je n'avais pas besoin de demander mon chemin, les Hautes me guidaient là où je devais me rendre, gambadant fièrement et joyeusement, une quille présente dans chaque main : Je ne sortais jamais désarmé. Jamais ! On ne peut pas savoir quand on peut tomber sur un fidèle assoiffé de foi et de religion miraculeuse ! Ma route s'arrêta devant une porte isolée, et sur le mur trônait une plaque où il était inscrit qu'il s'agissait du bureau du Kazekage. Je ne pris pas la peine de toquer ou de signaler ma présence avant d'entrer, je me contentais d'ouvrir la porte et de la refermer derrière moi en la claquant, avant de tendre un bras -et une quille- vers le bureau avec un sourire miraculeusement démoniaque et jovial.



<< Honk honk boss ! >>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katara Korusakima
gamine trop serieuse
avatar

Grade : Kage
Féminin
Nombre de messages : 1741
Clan : Emano
petit(e) ami(e) : Je ne suit pas fonçierement rancunière mais ce que tu a fait a Toshi tu le paillera Ryosuke
village : Suna
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Honk honk boss :o) [PV : Katara]   Ven 30 Oct 2015 - 16:51

Suna était surement rester le seul village calme depuis toute ces année. Ce n'était en même temps ni un point stratégique ni vraiment un endroit rentable à détruire. Le village était difficile à atteindre et encore plus à attaquer si la moitié des troupes ne s'éparpillais pas dans le désert à cause d'un mirage. Les habitants de Suna était de se fait, particulièrement robuste, capable de traversé le désert seul de nuit comme de jour, sous le protection attentives des esprits de leur kage pour les avertir du moindre danger dans les étendues brulantes.


L'entrainement des combattants de Suna était d'autant plus long. Aujourd'hui était un jour spécial, l'un d'entre eux terminais son temps en tan qu'apprentis et devenais un grand. Comme Katara s'y attendais il arriva en retard, pas bien plus préparer que d'habitude, mais elle avait pris rapidement connaissance des habitudes du jeune démon. C'était un electron libre qui causait énormément de dégâts autour de lui, mais il semblait méthodique et surtout, il valait mieux pour Suna l'avoir de son coter plutôt que de le bridé. Etant elle même demi-démone et particulièrement destructrice sans son self-contrôle, elle savait de quoi était capable un démon qui n'apprend pas seul à canaliser instincts chaotique. Le garçons vint se présenté devant elle, toujours avec ce maquillage grimaçant et son apparence clownesque. Il n'avais rien de drôle, juste se coter cirque maudit de comique balafré pendant son propre carnage et il portait cette quille qu'il utilisait comme arme. Rien d’impressionnant pour les standards de Suna qui ne se laissait pas effrayer par l'apparence d'un soldat, aussi étrange soi elle.


"Tu es en retard Gamzee, tu devrais revoir tes horaires. Tu vas te voir assigné des apprentis bientôt il faudra être là avant eux si tu veux être pris au sérieux. Le premier que je vais t'assigner est une forte tête en plus, interdiction de l'envoyer à l’hôpital ou de le tuer. Tu va faire partis des forces de Suna désormais, tu n'es plus en entrainement, en cas de conflit tu sera envoyer sur le front et tu va devoir souvent te déplacer en dehors de Suna pour des reconnaissances ou des frappes stratégiques."


La démone releva un peu la tête de ses dossier pour faire comprendre à Gamzee qu'il n'était plus temps de rire maintenant. Malgré son âge maintenant avancé, la dirigeante avait garder l'apparence d'une jeune femme, sa peau pâle et ses cheveux blonds dénotait beaucoup dans la paysage de Suna ou on croisait plutôt des typage plus sombre. En publique Katara ne quittait jamais sa tenue officiel et était probablement la dernière dirigeante à la porter en dehors des évènement qui la réunissait aux autres kage. La seul différence était qu'elle laissait sa tête libre et ne cachait pas son visage à Suna.


"Est ce que tu as bien compris? Tan que tu fera attention à ça tu sera quand même libre de faire ce que tu veux à condition de ne pas massacrer nos allier. Je ne t'empêcherais pas d'exercer ta force sur les autres, mais tu en sera le seul responsable."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delireland.forumgratuit.org/
Gamzee Makara
petit nouveau
avatar

Grade : Garde du corps du Kazekage
Masculin
Nombre de messages : 8
Clan : Makara
village : Suna
Date d'inscription : 25/05/2015

MessageSujet: Re: Honk honk boss :o) [PV : Katara]   Mer 16 Déc 2015 - 13:16



"Tu es en retard Gamzee, tu devrais revoir tes horaires. Tu vas te voir assigner des apprentis bientôt il faudra être là avant eux si tu veux être pris au sérieux. Le premier que je vais t'assigner est une forte tête en plus, interdiction de l'envoyer à l’hôpital ou de le tuer. Tu vas faire partis des forces de Suna désormais, tu n'es plus en entrainement, en cas de conflit tu seras envoyé sur le front et tu vas devoir souvent te déplacer en dehors de Suna pour des reconnaissances ou des frappes stratégiques. Est-ce que tu as bien compris? Tant que tu feras attention à ça tu seras quand même libre de faire ce que tu veux à condition de ne pas massacrer nos alliés. Je ne t'empêcherais pas d'exercer ta force sur les autres, mais tu en seras le seul responsable."

Comme à son habitude, la Kazekage semblait toujours chercher à gâcher le moindre amusement lors de nos quelques discussions qui s’étaient même faites plutôt rare lors de ces fameux entraînements. Des entraînements longs et ennuyeux, voire inutile à mes yeux. Comme à son habitude, son discours était plat et sérieux, comme s’il était impossible d’être sérieux et de rire à la fois. Comme si la vie n’avait rien d’un jeu ou d’un amusement quelconque. Ce genre de discours et de visage stoïque ne me convenaient absolument pas, me faisant perdre mon propre sourire et baisser mon bras ainsi que la quille que je tenais. Je détestais quand la Kazekage me faisait ce coup. Ce n’était pas amusant, elle le savait que ça ne l’était pas, elle le faisait exprès.
Mes yeux prirent pendant quelques instants un éclat rougeâtre en dépit de leur couleur dorée habituelle et je m’avançais vers le bureau, visage sans expression, avant de me laisser tomber à genoux pour laisser reposer ma tête sur le fameux bureau comme si elle était posée sur ce dernier, séparée de mon propre corps, et je vins faire la moue en la secouant de droite à gauche.


« Vous êtes rude m’dame … Vous me faites le coup à chaque fois que je suis ici, vous cassez ma bonne humeur en essayant de me faire croire qu’il n’est plus temps de rire et à chaque fois je finis par faire la tête sur votre bureau. A croire que vous faites uniquement cela parce que ça vous amuse … Vous savez depuis combien de temps je suis ici ? Si c’était juste pour me faire la même rengaine en rajoutant seulement le fait que je vais avoir un disciple difficile, un message sur papier aurait suffi … Moi qui me faisais une joie de venir en me disant que ces entraînements ridicules et inutiles étaient enfin finit et que j’allais pouvoir faire des trucs amusants et de nouveau … »


Je lui tirais la langue d’un air déprimé avant de me laisser tomber de son bureau pour m’allonger par terre, faisant l’étoile de mer, les joues gonflées. J’avais raison aussi. Pourquoi ces entraînements ? Je savais déjà la plupart des particularités du monde des ninjas depuis que j’y étais à force de me promener à droite et à gauche. Je savais aussi me battre, et ce beaucoup mieux que tous les autres ahuris qui participaient aux mêmes entraînements que moi.
Comme une mère qui viendrait prendre son enfant dans ses bras alors qu’elle venait tout juste de l’engueuler au point de presque le mettre à la porte, je me mis à rouler au sol d’un côté à un autre de la pièce en lâchant quelques : ‘’Ouiiiii’’ avant de finalement rouler trop vite d’un côté et de finir la tête la première contre le mur dans un honk bruyant et étouffé contre le mur.




Me relevant et tapant mes vêtements avant de me masser le visage, je vins trainer les pieds jusqu’à me mettre derrière la Kazekage pour m’appuyer de dos contre son siège, la tête en arrière pour laisser ma chevelure mi longue tomber sur la sienne dans un soupire.


« Pourquoi m’avoir fait faire toutes ces choses d’ailleurs ? C’était ridicule et n’a toujours aucun sens si ce n’est celui de m’avoir fait perdre mon temps aux côtés d’ahuris fermés d’esprits et incapables. Vous savez le tout le mal que ça m’a pris pour ne pas les encastrer tête la première dans le sable et de leurs hurler une par une chaque consigne qui fait le putain de miracle de la religion des grands subjongleurs et qui la rend si drôle et géniale ? Et puis, en quoi former d’autres ahuris va faire de moi votre garde du corps ? N’était-ce pas ce qui était prévu à la base ? Honk … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Honk honk boss :o) [PV : Katara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Honk honk boss :o) [PV : Katara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» drop sur les boss monsters
» Mon Big Boss motard
» Waaagh du boss ouvr'boite
» [Orks] Des orks tous bleu. Waaaght! Du Big Boss l'min bleu.
» floriam's cave boss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Uzumaki :: Suna :: Bureau du Kazekage-
Sauter vers: